Je viens de lire pas mal de messages sur mes blogs-amis, notamment chez Pierre et Valclair, concernant l'argent et le rapport que l'on peut entretenir avec lui.

Personnellement j'ai connu de gros problèmes liés notamment à mon divorce avec crédits partagés et garde de mes filles, mais aussi avec des choix de compagnons qui avaient du mal à mettre la main au portefeuille considérant que la maison qu'ils habitaient était dans tous les cas "ma maison" et pas la leur... Vous comprenez, j'imagine, ce que ça implique... Finalement, qu'ils soient là ou pas... je devais payer le loyer...

Tout cela pour dire que mon compte était souvent à découvert et qu'il fallait jongler pour terminer le mois.

Il m'arrive encore assez souvent de me retrouver sans rien en fin de mois avec juste les yeux pour pleurer et une bouche pour répondre "non" à toutes les invitations que l'on peut me faire...

Bizzarement, lorsque cela arrive, je n'ai plus gout à rien, ni même l'envie d'écrire comme si ma seule préoccupation du moment était le montant de mon solde à la banque, comme si rien ne pouvait  me faire oublier... Tout devient terne et triste. Dans ces moments là, il n'y a qu'au bureau que ma gorge se desserre car il faut bien se concentrer sur autre chose.

Pierre dit ne pas avoir acheté de vêtement depuis longtemps... mais il faut être "riche" aujourd'hui pour ne pas s'habiller comme un sac avec des trucs dont les coutures sont mal finies avec des fils qui dépassent de partout... ou alors il faut être jeune ... mes filles s'habillent d'un rien... Avec quelques euros elles ont plusieurs Tshirt ou un jean... Pour moi, il n'en va pas de même et lorsque je sors faire les boutiques, je rentre rarement sans avoir allégé mon compte de quelques centaines d'euros, histoire de rajeunir un peu ma garde robe...

Pour les courses, j'en parle même pas... minimum 50 euros avec rien dans le charriot... Alors je fais le choix d'aller chez Lidl ou autre magasin du même genre. Carrefour??? kesako ? Je n'y mets même plus les pieds.

Comme le dit Pierre aussi, on ne peut même plus parer aux surprises, telle  que voiture en panne ou serrure à changer, ou lavabo cassé...J'ai dû faire un crédit pour payer mon garagiste et débourser 460 euros pour cette p... de serrure qui ne fermait plus...

Voilà, la vie au jour le jour est de plus en plus difficile. Le salaire tombe et disparait en fumée comme absorbé illico... On a beau vouloir le retenir... les banques se chargent de dilapider les quelques euros qui vous restent en frais de banque.

Quelle vie de patachon non ? Enfin, l'espoir fait vivre... mes crédits réglés je pourrais peut-être, à nouveau, m'offrir quelques moments de bien être ... ;o).