28 ans,  1.97m, cheveux bruns mi longs bouclés tombant dans son cou et qu'il remonte quelquefois en queue de cheval, un petit accent greco/américain, un tempéramment très cool, conservant toujours cet air qu'il doit avoir au réveil...

Lorsque nous l'avons reçu, avec mon responsable, il nous a fait très bonne impression... J'ai insisté sur le fait qu'il devait parfaitement connaître les outils bureautique et la gestion de bases de données pour travailler avec moi. Il a répondu immédiatement "aucun problème, je connais A.ccess et tout le reste". Il avait aussi pour lui le fait qu'il parle couramment l'anglais car il est né à Montréal, et le grec puisque c'est sa nationalité. Nous avons été séduit pas la pertinence de ses questions et avons accepter de le prendre avec nous deux mois durant lesquels il doit également faire un mémoire. Je suis donc sa tutrice avec tout ce que cela comporte comme responsabilité vis à vis de son école notamment axée sur l'informatique de gestion.

Les jours passent et je m'aperçois qu'il ne connait rien à rien. Je suis terriblement inquiète car j'avais dans l'idée de lui confier un projet de création d'une nouvelle base, me libérant ainsi pour d'autres tâches tout aussi importantes. Je suis déprimée... décontenancée et je m'en veux de m'être faite avoir.

En conclusion, je me rend compte que tout est de ma faute et que j'aurais du préparer un test simple et j'aurais tout de suite vu qu'il ne connaissait rien à rien, mais j'ai tendance à faire confiance un peu trop facilement. Heureusement qu'il comprend vite car je prend le minimum de temps pour lui expliquer afin de lui montrer qu'on ne trompe pas les comptables. Il n'imaginait pas que nous étions à un tel niveau bureautique... ba vi, des comptables... c'est nul, la tête dans leur chiffres et leur écritures... sauf que ce n'est plus cela aujourd'hui ...

Enfin... je lui ai demandé de me faire le plan de son mémoire pour lundi. J'ai eu l'impression de le faire paniquer mais je crois que c'est nécessaire. Le mémoire doit être "plié et emballé" pour le 4 juillet... vous imaginez ?! Ba vi, après, les profs, ils partent en vacances alors faut que tout soit bouclé... et les pauvres tuteurs n'ont qu'à bosser...

Finalement, je me demande qui s'inquiète le plus ...