christelle1Blondinette vient de m'annoncer ce matin, sont désir d'aller vivre avec son nouveau chéri, l'homme de sa vie, le petit garçon qu'elle a connu à la maternelle et dont elle était déjà très "amoureuse".

C'est bizarre ce sentiment qui ne nous quitte pas lorsqu'on a connu quelqu'un, lorsqu'on était très jeune. Une confiance évidente,  une relation qui se renoue après des années d'ignorance de la vie de l'autre.

Blondinette était "amoureuse" de ce petit garçon en maternelle. Son amour s'est brisé le jour où, pour mardi-gras, il est arrivé déguisé en tortue Nindja. Il était habillé de vert et sa mère avait pris soin, pour que la ressemblance soit plus proche, de peindre son visage en vert. A partir de ce jour, l'amour était brisé pour ma blondinette qui ne le regarda plus du même oeil.

Bien des années plus tard, il y a en fait quelques jours, elle décida de retrouver sa tortue Nindja et elle rendit visite à ses grands-parents qui habitent près de chez nous leur demandant de laisser ses coordonnées à leur petit-fils, histoire de reprendre contact après presque 20 ans de séparation.

Il l'appela donc et ils se rencontrèrent. Ce fut le coup de foudre, d'après Blondinette. Son amour de petite-fille revint à la surface lorsqu'elle aperçue son regard, inchangé. Ce regard de petit garçon qu'il avait conservé au travers de ses grands yeux verts,magnifiques. Elle est retombée sous le charme, oubliant son déguisement de tortue Ningja qui l'avait, à l'époque, déçue.

Cela fait trois semaines que cette rencontre a eu lieu et je constate un changement profond chez Blondinette qui est tout à coup devenue toute douce, toute gentille. Ah l'amour !

Elle a émis le souhait d'aller vivre avec lui.  Elle a déjà agencer tout son appartement qui d'après elle n'était pas  optimisé dans les 80 m2 qu'il habite. Lui est, semble t'il fou d'elle et la réciproque semble effectivement vraie aussi. Je n'ai jamais vu une telle brillance dans le regard de ma Blondinette.

Je sais, c'est un peu tôt, un peu rapide mais que faire ? Je me vois mal lui interdire de partir et en même temps je me dis qu'ils ne se connaissent pas suffisamment pour cela. Je l'ai mise en garde, c'est tout ce que je peux faire mais peut-être que c'est  elle qui a raison. Comment savoir ?  L'avenir nous dira...

Elle va quitter notre maison, notre nid, et prendre avec elle son matelas et ses affaires. Je ne suis pas plus triste que cela puisque je sais l'amour qu'elle a pour sa soeur et moi et je sais aussi que son bonheur est peut-être avec lui. Dans tous les cas, je sais qu'elle va souffrir autant que sa soeur et moi, de notre séparation.

Ca va me faire drôle, cette chambre vide, sans elle, sans ses crises de nerfs, sans ses sourires, sans sa joie de vivre, sans ses tirades hautement philosophiques.

A bientôt Blondinette, je t'aime... je t'aime tellement....