Je ne sais pas pouquoi certains jours je parviens à oublier W et d'autres jours il me manque terriblement. Nous bavardons assez souvent pas mail, enfin...lorqu'il a le temps de me répondre. Il croule sous le boulot actuellement. Je ne m'impose pas dans sa vie, j'attends toujours qu'il m'appelle mais moi je ne téléphone jamais. Je pense que c'est normal, je sais que je ne peux rien attendre de lui et pour l'instant j'ai encore du mal à me considérer comme une simple amie.

Je lui parle de la formation que je veux faire et il me conseille sur les pièges à éviter avec mes responsables qui vont probablement mettre en avant mon age. Mais je vais essayer...je n'ai rien à perdre. Il m'est d'un grand soutien et il m'encourage. Il me dit qu'il est persuadé que j'aurais le diplôme "fingers in the noise". Il me donne confiance en moi et ça c'est hors de prix.

Cependant, je n'arrive pas à assumer facilement cette relation. Je panique un peu lorsque je vois son nom dans mes mails reçus. J'ai peur de ce que je vais y lire ou plutôt ne pas y lire. Pour moi les non-dits sont plus importants que les paroles. J'ai besoin de sa tendresse et de son amitié même s'il ne peut me donner plus.

Il faut que je tourne la page de mon amour mais elle reste en plan comme bloquée par un marque page diabolique. J'ai quelques contacts interressants sur le net mais, jusqu'à aujourd'hui, je ne souhaitais rencontrer personne. J'ai été trop perturbée par cette rencontre avec W et tout ce qui a suivi. Mon coeur semble encore bien hermétique. Il est entré dans mon coeur comme un spermatozoïde dans un ovule. L'ovule se referme jusqu'à la naissance ou l'avortement. Je suis en cours d'avortement de notre histoire mais le travail est long et le retour de couches ne s'est pas encore fait. Je sais que cette image peut paraître bizarre mais j'ai trouvé que c'était l'évènement naturel qui correspondait le mieux à mon état d'esprit actuel. Le travail n'est pas terminé puisqu'il m'arrive d'avoir encore très mal mais moins souvent et ces douleurs au ventre ou à la gorge sont de plus en plus espacées, mais toujours présentes et suffisamment dérangeantes.

Alors, ce soir, j'ai autorisé une de mes connaissances, par boîtes mails interposées, à m'appeler et nous avons parlé assez longtemps au téléphone. Il était "tétanisé", c'est le terme qu'il a employé. Je le sentais dans sa voix qu'il avait très douce d'ailleurs. J'ai essayé de le rassurer mais je ne l'étais pas plus que lui d'autant que lorsque le téléphone a sonné, j'étais sur ma déclaration d'impôts, donc loin d'imaginer qu'entre deux feuillets, j'aurais une conversation avec lui. Cela m'a fait très plaisir mais cette timidité ne me rassure pas. Nous avons décidé...ou plutôt...il a insisté pour que nous nous rencontrions demain soir à 21 heures. A mon tour d'être tétanisée... J'avais besoin de cette conversation téléphonique avant, pour ne pas avoir l'impression très désagréable d'être en face d'un inconnu. Une voix connue me rassure.

En fait, je comprends un peu sa méfiance et le fait qu'il souhaite me voir.
Il m'a raconté avoir dialogué longtemps par mail et téléphone avec une femme de 40 ans. Il était amoureux et prenait du plaisir à lui écrire et à la lire. Le jour de leur rencontre, il m'a dit qu'il avait très peur car il était déjà un peu amoureux. Et là...le choc, cette femme avait 58 ans...Il a eu beaucoup de mal à se remettre de cette rupture amoureuse brutale mais ne pouvait aimer une femme ressemblant plus à sa mère qu'à une compagne probable.

Voilà les surprises du net... Jamais je ne tricherais sur mon physique ou sur mon age, j'imagine l'impression de cette femme lorsqu'elle a dû croiser son regard. Jamais je ne voudrais vivre cela.

Donc, demain est un grand jour pour moi...j'espère qu'il ne sera pas déçu mais il m'a dit qu'il avait vu ma photo et qu'il était sûr qu'il ne le serait pas... Quoique je pourrais être déçue aussi.. on verra.. coollllllllll ma fille...on va juste manger une glace ...et patoter... En fait, aucune raison de s'inquiéter... non...vraiment aucune ;-)