Je suis de plus en plus scandalisée par ce qu'il se passe dans notre pays. D'année en année les divisions se font plus fortes. Les fumeurs deviennent des parias de la sociétés qui devraient probablement être enfermés pour dérangement d'autrui...(Que dire des consommateurs de barbecues qui sont probablement les plus râleurs...).
J'ajoute les 3 pélendrins qui se promènent avec un voile sur la tête...(je ne suis pas pour mais arrêtons de s'attarder sur ce type de choses qui touchent 2000 personnes dans notre société).
Je suis en colère...très en colère aujourd'hui de voir les français se rallier à tout cela...comme des moutons de Panurge. Je comprends aujourd'hui comment les juifs ont pu être aussi maltraités et désavoués par leur semblables après un simple collage d'affichettes et quelques mots bien placés.

Et la répression sur les routes ? N'en parlons pas. Bientôt il y aura des flics à chaque coin de rue guettant l'"assassin" sortant d'une fête de famille...

Ma fille est devenue aujourd'hui une paria de la société... Pourquoi ? Parce qu'il y a un an, elle avait un peu bu et elle a pris la route (que celui à qui ça n'est pas arrivé lui jette la première pierre). Elle avait 0,51 gramme. Elle a donc perdu son permis pour 4 mois. Elle a du se débrouiller pour garder son emploi de livreuse de pièces détachées automobile dans les garages. Son employeur lui a gentiment proposé un poste de vendeuse/magasinière durant le temps de son retrait. Elle n'avait pas le droit de passer un stage pour récupérer des points avant qu'on ne lui en donne l'autorisation (6 mois). Elle a réglé sur son maigre salaire (à peine le smic) une amende de plus de 250 euros, s'est débrouillée comme elle a pu pour se rendre à son travail à 30 km de la maison.

Il y a quelques jours, la gendarmerie la convoque lui indiquant qu'elle avait perdu son permis car suite à cette infraction elle a été délestée de 6 points. Depuis la date du contrôle, elle a récupéré un point pour bonne conduite mais cela n'a pas suffit. Elle se retrouve donc à nouveau sans permis pour 6 mois. Elle a décidé d'acheter une voiture sans permis afin de se  rendre à son travail. Sa banque lui accorde le prêt. Elle pourra revendre la voiturette sans problème dans 6 mois le prix qu'elle l'a payée. Mais comme si cela ne suffisait pas, elle reçoit aujourd'hui une lettre de mise à pied de son nouvel employeur (Elle a changé l'année dernière) lui indiquant qu'elle serait probablement licenciée. Elle ne comprend pas, elle a été engagée comme vendeuse/magasinière et non livreuse (ce qu'elle fait malgré tout aujourd'hui à la demande de son employeur). Du coup elle perd son permis, son emploi, sa dignité et tout le reste. Comme si cela ne suffisait pas, elle reçoit de son assurance un "non" catégorique pour assurer sa voiturette... Sans compter que l'avocat qu'elle a contacté lui a dit qu'il ne pouvait rien faire pour elle car l'alcoolémie au volant n'était pas un motif défendable...

Elle devient elle aussi une paria de la société que tout bon citoyen va montrer du doigt comme une criminelle. A quand le marquage aux fers rouges sur le casier judiciaire afin de rendre l'errance plus dramatique encore ? Que ferait-elle si elle n'avait pas une famille pour la soutenir ? Est-elle une criminelle ? Non malheureusement, car les criminels ont des associations qui les soutiennent et leur trouve des jobs. Finalement, elle serait mieux en prison pendant ces 6 mois, logée et nourrie avec possibilité de faire du sport gratuitement, de reprendre ses études...

Ou va la France ??? Arrêtons de fanfaronner sur le nombre de morts en moins sur les routes pendant que la pauvreté s'accélère. Un mort sur une route peut sauver 7 personnes... C'est un faux problème. Juste un problème d'argent et faire que les français deviennent des moutons qui n'osent plus bouger le petit doigt de peur de se faire "frapper" par la justice mais aussi par leur congénères, ces braves associations qui défendent pour défendre...sans mesurer les conséquences de ces mesures trop draconiennes pour des jeunes qui n'ont que 6 points sur leur permis. En revanche, le soulot du dimanche peut se promener tranquille avec ses 6 points en moins, il a encore le droit de le faire une fois...

Une tonne d'interdits commencent à fleurir de ci de là et que fait la France ? Elle regarde une équipe de foot qui n'est que le reflet de sa population à la dérive...