puzzle_goldIl est des jours où la solitude me pèse. Je parle de la solitude sentimentale. Et pourtant... je me dis aussi, en écoutant mes amies "accompagnées", que la vie de couple est loin d'être toujours rose. En fait, je ne sais plus ce que je veux. Lorsqu'on me propose de faire une connaissance, je m'aperçois que je n'en ai pas réellement envie. La vie de couple amène des questions sur l'autre, son comportement, ses défauts, ses manques. Je n'ai plus envie de cela et je sais par ailleurs que l'amour avec un grand A n'existe que dans mes rêves. Je préfère alors continuer à rêver de mon idéal sachant que je ne le rencontrerai probablement jamais. En fait, il est un mixte de toutes les qualités des hommes qui ont marqué ma vie.

Mon ex mari était attentionné et prévenant à un point qu'on a du mal à imaginer. Il était protecteur pour moi et pour sa famille. Exemple : Il fait nuit, la voiture roule sur une route déserte, il me ramène chez moi. Je frissonne un peu et il s'en aperçoit. Il stoppe le véhicule, ouvre le coffre et en sort une couverture qu'il pose sur moi. Dans les années qui ont suivi je savais que je pouvais compter sur lui en cas de problème. Il était une véritable épaule mais au fil du temps, il est devenu très éxigeant, nerveux et violent. Il se confondait d'excuses, me disait des "Je t'aime" sincères, même après 13 ans de mariage. Il était comme au premier jour avec un terrible défaut en plus que je ne pouvais supporter.

Ma seconde relation était un homme plein de vie, un italien. Il ne pouvait pas rester en place un WE. Il m'enmenait partout avec lui. Ballades en montagne, cueillette des jonquilles, du muguet, luge avec les enfants, marché le dimanche... Tout était prétexte à se lever tot et à partir. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée aux Baléares, petite semaine qu'il m'avait offerte. Malheureusement, c'était un très bel homme et il attirait la convoitise des femmes. Il faisait de la musculation et c'est là qu'il trouvait ses maitresses... J'ai stoppé notre relation, n'acceptant plus cette situation qui me transformait en femme jalouse alors que je ne l'étais pas. 

Ma troisième relation était de tout repos par rapport à la précédente et c'est peut-être ce que j'ai apprécié. Pas de passion, pas de bouge bouge, une relation gentille comme il était gentil mais solitaire... peut-être trop pour moi.

La quatrième relation était un bel homme, blond aux yeux bleus. Il était fou amoureux de moi au début. Il a tout quitté pour me rejoindre et venir habiter chez moi. Mais à la longue, je me suis aperçu que nous avions peu de choses en commun si ce n'est une parfaite entente sexuelle. Il n'aimait pas travailler, passait son temps devant le PC et mes filles, qui commençaient à grandir portaient sur lui un jugement très dur, elles avaient raison bien sûr et cela a fait que j'ai rompu.

Je n'attends plus rien aujourd'hui car l'homme que je souhaite à mes côtés n'existe que dans mes rêves... ;)

Alors vive la solitude, la liberté, le repos des sentiments, l'absence de questionnement, le bien être au singulier, tout simplement.