fond_ecran_larmeSamedi matin, aux aurores, je dormais à poings fermés lorsque Blondinette est rentrée. Je me suis réveillée alors qu'elle semblait être au téléphone et pleurait à chaudes larmes, la voix brisée par le chagrin. Le temps que je reprenne mes esprits, des questions arrivèrent "elle a du rompre avec son chéri ? ou est en train de le faire". Je l'entends s'emporter dans les brides de mots qui parviennent à l'étage. J'entends ses talons marteler le sol dans un va et vient entre le bureau et la cuisine. Voyant que les choses ne s'arrangeaient pas et allaient de pire en pire, je décidais de descendre voir ce qu'il se passait. Blondinette m'aperçut et raccrocha alors le téléphone en indiquant à son interlocuteur que sa maman était là et qu'elle rappellerait plus tard.

Mon regard suffit à ce qu'elle s'explique sur ce qu'il se passait. Elle fondit à nouveau en larmes en m'expliquant qu'elle n'avait plus de permis. Je fus surprise car je pensais qu'elle travaillait cette nuit chez N. Je suis rentrée tard hier soir et elle était déjà partie, nous n'avons donc pas pu échanger sur nos soirées. En fait elle est sortie en boite de nuit et a bu un verre avant de partir. Elle se sentait bien et a pris sa voiture, rentrant doucement sur l'autoroute. C'est à la sortie, à quelques km de la maison qu'ils l'ont arrêtée et l'on fait souffler dans le ballon. Bien sûr, sa petite corpulence aidant, le dernier verre lui fut fatal. Voyant sa grande tristesse, les policiers lui ont demandé de regagner sa voiture et d'attendre une petite demi-heure après laquelle ils la feraient souffler à nouveau avec l'espoir qu'elle passerait au dessous de la barre fatidique des 0.25. Ils lui conseillèrent également de ne pas fumer durant ce moment car la cigarette augmente le taux d'alcoolémie. Malheureusement, une demie heure après, les choses n'avaient pas beaucoup évolué et ils durent lui enlever son permis. Elle pleurait toutes les larmes de son corps indiquant qu'elle perdrait son emploi de magasinière livreuse ainsi que son emploi chez la personne handicapée dont elle s'occupe. Rien n'y fit, la mine déconfite, les policiers lui répondirent qu'ils étaient obligés de verbaliser car ils seraient responsable en cas d'accident. Plutôt que de l'envoyer en salle de dégrisement avec l'autre dizaine de personnes arrêtées cette nuit, ils la ramenèrent jusqu'à la maison ainsi que sa voiture la priant de se tenir prête dimanche à 16 heures car ils reviendraient la chercher pour remplir les papiers.

Blondinette était perdue, ne savait plus quoi faire. Elle arpentait la maison dans tous les sens, en pleurant. Je lui donnais deux cachets de doliprane et lui proposait d'aller s'allonger et de se reposer. On en discuterait plus tard.

Elle aura donc 4 mois de retrait de permis et il faudra faire avec et c'est normal. Elle était prévenue, elle savait ce qu'elle encourait. On pense toujours qu'on va passer au travers. Moi aussi, il m'est arrivé de prendre la route après avoir bu deux verres de vins lors d'un repas. Je sais, il ne faut pas, mais combien se le disent ? Combien le font réellement ? Je pense que la punition est méritée et que la leçon sera comprise. Seul problème : Je suis punie avec elle car je devrai à nouveau servir de chauffeur dans certains cas. Son père s'en tire bien comme toujours, il habite à 500 km de là et il m'arrive de lui en vouloir de me laisser ainsi, seule, pour tout gérer...

On fera comme d'hab, on va gérer... mais c'est lourd... à force...

Mais je me dis aussi que les choses auraient pu être bien pire et que ma Blondinette aurait pu ne pas rentrer du tout cette nuit...Elle est là et pour moi,  c'est la chose la plus importante...Quelle soit là et qu'elle n'ait blessé personne. Je n'ose pas imaginer ce que serait devenu notre vie si elle avait eu un accident grave... Alors relativisons et prenons cela comme une leçon ... de conduite... à avoir à l'avenir pour elle, pour moi et pour tout ceux qui boivent un peu et prennent le volant après... Je pense que je vais faire l'acquisition d'alcootests et en donner à chacune de mes filles avec obligation de m'appeler à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit plutôt que de prendre le volant. 

www.code-route.net/alcool-au-volant.html