Elle nous a quittés lundi. Elle est partie doucement, lentement comme dans un profond sommeil.

Mon frère, son mari, était sorti de la chambre quelques minutes pour faire une course après avoir passé la nuit auprès d'elle à la clinique. Les médecins l'avait prévenu : "Nous sommes allés au bout du possible..."
J'avais ma main dans la sienne, écoutant sa respiration lorsque celle-ci s'est arrêtée. Mon coeur s'est alors  mis à battre la chamade. J'ai serré sa main, je lui ai dit de ne pas partir, que son mari (mon frère) allait revenir très vite et alors, chose incroyable, sa respiration a repris, difficile mais régulière à nouveau. Je suis sortie de la chambre et j'ai vite appelé mon frère en lui demandant de faire vite. Il est arrivé et quelques minutes plus tard c'est sa main dans la sienne, qu'elle nous a quittés.

Elle avait 48 ans et avait contracté un cancer il y a dix ans en suivant un traitement hormonal pour avoir des enfants...Elle était un rayon de soleil, pompier volontaire, sportive (elle avait fait le BRA en vélo), attentive aux autres, ouverte, rieuse. Même durant sa maladie, elle ne s'est jamais plainte. Elle est un exemple de force et de courage. Dix ans de galères n'ont jamais entamé sa bonne humeur et ses éclats de rire résonnent encore sur nos mûrs.

Je n'ai casi pas quitté mon frère depuis cet instant terrible que nous avons partagés. Je sais que le plus dur reste à venir et que les formalités terminées, la vie reprenant son cour, le manque de ma petite belle-soeur sera énorme pour toute notre famille mais qu'il sera encore plus intense pour celui qui partageait sa vie et l'a entourée de tout son amour et son dévouement dans sa galère.

==> rajouté le 7/11

Comme le dit Nicky, j'ai déjà évoqué quelques souvenir avec ma petite belle-soeur ICI http://viedefemme.canalblog.com/archives/2007/06/30/5477133.html
http://viedefemme.canalblog.com/archives/2008/06/08/9491894.html
http://viedefemme.canalblog.com/archives/2006/05/28/1968781.html