nouveau_smsJ'ai reçu ce matin un texto assez surprenant de W... Pour ceux qui me lisent depuis longtemps, il savent de qui il s'agit. J'ai été surprise, agréablement surprise et heureuse de lire ces quelques mots jetés, à minuit sur son clavier de téléphone. Quelques mots qui m'étaient destinés, quelques mots magiques où il me dit qu'il ne dort pas, qu'il pense à moi, qu'il écrit mais que la plume lui manque. Mon téléphone n'était pas près de moi et je n'ai lu ce message que ce matin à mon réveil. Si je l'avais reçu avant, je l'aurais appelé, désireuse d'être cette plume...

C'est étonnant cette faculté des évènements à se produire lorsqu'on s'y attend le moins. Les sentiments que j'éprouve pour W sont compliqués mais toujours aussi profonds.  Nous sommes amis et je ne conçois plus ma vie sans cette amitié. Nous nous voyons que très rarement et c'est souvent moi qui suis à l'origine de la rencontre. Il garde des distances et de temps en temps se rapproche pour mieux s'éloigner ensuite... Après une période très difficile pour moi qui suis tombée sous son charme dès notre première rencontre, il y a trois ans, j'ai appris à accepter sa manière d'être, ses silences, ses retours, ses absences...Il ne s'est jamais rien passé de charnel entre nous et pourtant c'est comme si l'envie était là, présente pour tous les deux mais une barrière s'est dressée juste après les premiers jours de notre rencontre qui ne nous a pas permis d'aller plus loin, une barrière invisible mais bien présente entre nous....

Aujourd'hui je ne peux m'empêcher de penser que  cette barrière qui m'a tant fait souffir, a protégé notre amitié... Mais quand même, il m'arrive d'avoir très envie de lui prendre la main, de le serrer dans mes bras, de l'embrasser, de le chérir, de le caliner...et je m'interdis tout cela. J'attends qu'il en soit l'initiateur... Je suis très patiente... J'attendrai le temps qu'il faudra et que cela se produise ou pas ne changera rien dans mes sentiments pour lui.

Comme quoi un simple petit texto peut apporter beaucoup de bonheur...

Il pense à moi, je pense à lui... ainsi va la vie ;).