bel_hommeJ'ai fait une belle rencontre hier qui s'est terminée par un grand moment de tendresse. En dire quelle sera la suite... je peux le deviner. Cet homme, que j'appellerai beauxyeuxnoisettes, est grand, beau, jeune et d'une grande sensibilité. Je sais bien que c'est trop beau pour être vrai. J'ai passé l'age de réver qu'une telle rencontre pourrait déboucher sur une relation durable telle que je l'imagine.

Il m'arrive d'avoir une douce folie comme celle de faire hier soir presque 100 km pour répondre à son invitation. Sa fille de 8 ans était avec lui et nous devions attendre qu'elle soit endomie avant que je vienne. Pour une première rencontre, nous étions tous les deux d'accord sur le fait que les enfants ne devaient pas y être mêlés. Je suis donc arrivée chez lui vers 22 heures après avoir essuyé un orage terrible au dessus de Grenoble au point que je m'étais dit que je ferais demi-tour si cet orage s'étalait jusqu'à la sortie de Grenoble. Et puis tout s'est calmé et j'ai continué ma route, seule dans la nuit. J'ai traversé de petits villages, des montagnes, des forêts...pour aller vers lui.

Lorsque je suis arrivée, il m'attendait à sa fenêtre et me faisait de grands signes. Il est descendu m'accueillir et là j'ai été très agréablement surprise. Un bel homme de 10 ans mon cadet... je sentais déjà que j'allais sombrer dans un abîme de tendresse. Il était très doux, poli, charmant et charmeur, un peu timide et gauche, sensible, à l'écoute, attentif, observateur... enfin...tout ce qu'une femme peut espérer et même beaucoup plus.

Je me suis dit "ma blonde, cette soirée va se finir probablement par  un superbe moment car tu vas sombrer au premier geste"... je ne me suis pas trompée.

La suite, je ne la connais pas et je n'ose pas l'imaginer. Des contacts msn que j'attendrai, des mots attendus qui ne viendront probablement pas, et comme le dirait LaFontaine, cette histoire va probablement se terminer par ces quelques mots "Il est trop bien dit-elle et bon pour des gougeates"...

Mais le moment était magique et je ne l'aurais loupé pour rien au monde. C'est la tête remplies d'étoiles que je suis repartie dans la nuit noire...