Voilà quelques temps que je n'ai pas écrit ici. Pourquoi ? Je ne sais pas. Pas d'inspiration ?  pas envie de livrer des évènements peu intéressants ? Pas suffisamment de temps ? Les raisons sont multiples et variées.

Ma belle-soeur vient d'entrer en clinique. Elle a un cancer et le cancérologue a dit clairement à mon frère qu'elle était au bout du rouleau. Cerise sur le gâteau, elle s'est cassé la cheville hier matin dans sa douche. Refusant d'être hospitalisé jusqu'à cet évènement, elle a bien été obligée d'accepter cette fois de rester en clinique, le temps de faire poser une broche. Mon frère est un peu soulagé car il vivait avec la peur au ventre de la voir souffrir sans pouvoir rien faire, elle souffre d'oedèmes pulmonaires à répétition et manque de s'étouffer à chaque crise.  Je suis passée la voir hier, elle va bien, mieux. Elle est enfin prise en main, mise sous oxygène et nourrie par sonde. Mon frère est également soulagé car cela lui ôte un poids énorme. Cependant, la tristesse et la peur de voir évoluer cette putain de maladie est bien présente en nous tous qui l'entourons comme nous le pouvons. L'espoir reste toujours présent de voir enfin un médicament, une chimio enfin efficace mais il faut rester conscient de la situation. Nous risquons de la perdre à chaque instant car elle s'affaiblit régulièrement. Elle garde cependant un moral et une force exceptionnelle dont je suis admirative. Hier elle avait le sourire, de l'humour et se persuade que dès la réparation de son pied, elle retournera chez elle, ce que nous espérons tous...

N. la personne dont je m'occupe en tant qu'auxiliare médicale, me dit que tout est écrit, qu'on échappe pas à son destin... alors je me dis que cet accident, ce pied cassé fait partie de ce destin qui a conduit ma belle-soeur à enfin accepter ce qu'elle refusait depuis des mois... l'hospitalisation. Pourtant, j'ai la sensation que dans son fort intérieur, elle est rassurée d'être prise en main par des spécialistes. Faut-il remercier le destin ? ... Il est des jours où je me demande ....