6335167

Un dimanche soir, j'"enfile ma tenue" d'auxiliaire de vie et je me rend chez N dont je m'occupe depuis quelques semaines. Politesses d'usage, je pose mes affaires dans la chambre qui m'est réservée, j'enfile mes pantoufles et après m'être laver les mains, je m'occupe de lui préparer son repas et de la faire manger. J'aime bien ce moment, nous papotons, nous nous racontons nos semaine, nos rencontres...

Après le repas, elle me demande de l'inscrire sur 123Ren.c. Je l'installe à côté de moi devant le pc et m'execute. Les contacts ne se font pas attendre, et le chat clignote en permanence. Je fais un tri sévère et finalement nous en retenons deux qui ont l'air intéressants. L'un habite dans les environs, l'autre à St Etienne. Elle semble vouloir éliminer celui de St Etienne qui est trop loin dit-elle. Je lui indique que ça ne coute rien d'aller un peu plus loin et nous branchons la Web cam l'orientant de manière à ce que je n'apparaisse pas. Je ne suis que ses mains et rien d'autre. La conversation continue donc entre eux et il a l'air mimi avec son Tshirt rayé. De plus il s'exprime bien, ne fait pas quantité de fautes et a l'air gentil. Je lui note sur un post-il les pseudos avec numéro de téléphone, profession et ville de deux candidats possible pour elle. Elle n'a pas caché son handicap bien sûr. Elle l'indique clairement sur son annonce. En effet, comme elle me dit, "il est inutile d'avoir des contacts si je n'ai pas l'honnêteté de dire ce qu'il en est. L'homme qui acceptera de m'aimer devra accepter le fait de s'occuper de moi mais surtout d'en être capable. Il faut que je lui fasse confiance...".

Le lendemain, je quitte N sur la pointe des pieds, vers 6:45, après avoir fait les derniers gestes du matin, la laissant à ses songes jusqu'à 8:00 où une autre personne prendra ma relève.

De retour le jeudi soir, je m'empresse de lui demander des nouvelles et là, surprise, elle me dit qu'elle sort avec lui (l'homme de Saint Etienne) depuis la veille. Il est venu la voir et le courant est passé immédiatement entre eux. J'en suis restée bouche bée... Elle n'a pas tari d'éloges pour lui, elle ne lui trouve aucun défaut mais précise qu'elle garde la tête sur les épaules et qu'elle attend de voir comment il se comportera durant tout un WE, car il devra tout faire pour elle.

Moi aussi, j'attendais ce WE avec impatience ou plutôt la fin du WE afin qu'elle me raconte comment ça s'est passé. Le dimanche soir suivant, j'ai hâte qu'elle me raconte. Lorsque j'arrive chez elle, je trouve une femme rayonnante de bonheur. Il semble qu'il ait réussi l'épreuve du WE. Il a décidé de venir la voir en train tous les WE, a même pris une carte SNCF. Ils s'appellent tous les soirs et languissent le moment de se retrouver. Elle l'emmène partout, lui fait visiter la région bien qu'il soit au volant de sa voiture aménagée. Elle est heureuse et c'est beau à voir...

6335167

Cependant, je me demande comment un homme peut s'investir à vie avec une personne totalement handicapée... Elle peut faire quelques gestes simples comme téléphoner, se maquiller, se démaquiller, appuyer sur un bouton ou utiliser son clavier avec ses gants spéciaux en cuir qui se terminent au niveau du poignet par une petite pointe rigide.

C'est beau l'amour... pas vrai... et ce qui est encourageant c'est que les hommes biens existent, la preuve...

6335167