Il est vrai que la solitude affective n'est pas pour moi. J'ai besoin d'amour, de tendresse, de gestes simples de la vie à deux, de caresses, de mots tendres, de toucher, d'embrasser... Les ami(e)s que l'on peut avoir ne remplacent pas cela. Par ailleurs, je m'aperçois que ne ne suis pas prête à donner cela à n'importe qui, je suis difficile. Ce n'est pas le manque qui me fera aller vers ce que je ne souhaite pas simplement pour l'assouvir. C'est comme d'avoir faim mais de se retrouver devant un gigot d'agneau (je n'aime pas l'agneau) et de ne pas avoir envie d'y toucher. Peut-être n'ai-je pas vraiment faim, simplement l'envie de me faire plaisir avec de petits plats choisis.

Plusieurs hommes seraient prêts à assouvir mon manque mais je n'en veux pas. Je n'aurais qu'un coup de fil à donner pour voir débouler un ami qui m'est cher mais avec lequel je n'ai pas envie d'aller plus loin.

L'affectif oui, mais pas n'importe comment et avec n'importe qui. C'est peut-être la raison pour laquelle je suis seule aujourd'hui mais je reste persuadée d'après mes expériences passées que je suis sur la bonne voie.