chambre_cliniqueLors des cinq jours passés à la clinique, j'ai reçu quelques visites et quelques coups de téléphones qui m'ont été précieux. Ceux qui ont lu mon blog connaisse W. Nous ne nous étions pas vu depuis des mois. Nos seuls contacts étaient écrits ou téléphoniques. Il savait que j'entrais en clinique et malgré un surcroit énorme de travail sur un dossier budjectaire de recherche qu'il devait défendre devant sa direction mais aussi devant le ministère qui orctroit la subvention, il m'a téléphoné et est passé me voir. Il avait les bras chargés de trois livres, les trois tomes des Thibaults, LesThibaultune saga que je ne connaissais pas. J'ai été très heureuse de le revoir même si les conditions n'étaient pas optimum pour moi. J'ai rencontré cet homme sur "Mitic" mais nous avons construit un tel climat amical, plein de sincérité et d'affection, que nos rencontres ont toujours quelque chose de magique. Depuis deux ans que je connais cet homme, les sentiments que j'éprouvaient au début, qui était une réelle passion amoureuse pour lui, se sont peu à peu transformés en un sentiment profond d'amitié. J'ai été surprise de le voir, je n'imaginais pas qu'il prenne le temps de passer sachant dans quoi il travaillait. C'est un fou, il travaille des dizaines d'heures par jour, il fait du sport même si un problème à la cheville l'empêche de courir (il est marathonnien), il lit beaucoup, il est en train d'acheter une librairie avec un ami... tout cela dans une seule vie... je reste admirative moi qui me demande quelquefois quoi faire de mon temps. Mais je parle...je parle et j'en oublie mes autres visiteurs, ma famille, mes amis et collègues de travail.

Certains collègues dont j'étais sûrs de la visite, ne sont pas venus, en revanche, d'autres auxquels je ne m'attendais pas sont passés. C'est bizarre non ? Je sais que cela ne veut rien dire mais lorsqu'une personne prend le temps de vous consacrer quelques heures c'est important à mes yeux. Il est plus facile de décrocher son téléphone que de se déplacer au chevet d'un malade. Je ne formule aucune critique car moi-même, je n'ai pas toujours été celle qui rend visite trouvant facilement des excuses pour préférer un coup de téléphone et je n'en suis pas fière car je sais maintenant que ces visites sont importantes pour le malade esseulé dans sa chambre toute la journée.

Ces cinq jours d'hospitalisation m'ont aussi permis de faire un breack avec mon pc, avec internet, avec mes mails bien qu'ils étaient au nombre de 95 lorsque je me suis reconnectée, je vous rassure, beaucoup de pub et de spam mais aussi quelques mails d'amis qui m'ont fait chaud au coeur et aussi les commentaires laissés ici ;).

En conclusion, c'est une belle expérience de vie, pas douloureuse, un peu génante parfois dans les mouvements de chaque jours mais je ne peux affirmer avoir eu mal une seule seconde, peut-être, une fraction de seconde,  simplement lors de la dernière ocultation du chirurgien où ce brave homme n'y est pas allé de main morte pour vérifier ses coutures ;).

Alors mesdames qui devez subir une hystérectomie par voie naturelle (je parle de ce que je connais) n'ayez aucune inquiétude, ce n'est pas douloureux du tout.

Heureuse de retrouver mon petit blog où je vais pouvoir reprendre mes lamentations ... rires