Me voila donc de retour... Tout s'est bien passé de l'opération aux 5 jours de clinique. Je me suis fait cocooner pendant cette période.  C'était ma première vraie intervention chirurgicale et c'est la raison pour laquelle j'en avais un peu peur. Finalement, je n'ai pratiquement jamais eu mal. Pourtant, il semble qu'une hystérectomie, pour celles qui l’ont vécue avant moi, est loin d’être une partie de plaisir. On m’a même confié par la suite que cette opération avait des suites très douloureuses. Et bien, je peux vous affirmer qu’aujourd’hui, elle ne l’est plus. Seule petite chose un peu gênante, les points. Ils sont tellement nombreux que mon chirurgien n’a pas pu me dire combien il en avait fait entre l’intérieur et l’extérieur ;). L’important est qu’il est passé par les voies naturelles donc je n’ai aucune cicatrice apparente.

J’ai 4 semaines d’arrêt et je pense que cela va me faire le plus grand bien. C’est mon premier arrêt maladie en dehors de mes deux accouchements.

Je me sens bien et je suis heureuse car cette opération va m’apporter un bien-être que je n’avais plus depuis longtemps.

Un ami m’a demandé si je n’étais pas perturbée par le fait de ne plus avoir d’utérus… Si j’avais 30 ans, peut-être mais dans mon cas, mon berceau à bébés a déjà servi deux fois et il était évident qu’il ne servait plus à rien aujourd’hui qu’à me provoquer des tiraillements désagréables dans le bas ventre. Alors non, je ne suis pas traumatisée qu’il ne soit plus là, les ovaires, eux, sont restés en place et c’est le plus importants, chimiquement parlant ;).

Tout va bien dans le meilleur des mondes et je suis très heureuse d’avoir pris la décision d’aller cette fois jusqu’au bout.