Vendredi soir, Brunette m'a proposé de venir manger au resto de la boite où elle travaille habituellement aux vestiaires. Elle était en congés quatre jours et ne travaillait donc pas ce soir-là.
La soirée était prévue avec mon frère ainsi que deux amis à elle. Elle a insisté pour que je vienne, prétextant qu'elle en avait marre de ne pas me voir sortir. J'ai accepté me disant que ce serait une bonne occasion de me défouler un peu sur la piste après le repas.

La soirée a débuté à 21:30. Le restaurant se trouve en hauteur et nous voyons la piste de danse à travers une large baie vitrée. Le repas fut délicieux et très agréable. Les amis de Brunette sont généralement plus âgés qu'elle ce qui fait qu'ils ont autant d'années de moins que moi qu'ils en ont de plus qu'elle. L'un de ces amis, surnommé Nono semblait avoir envie de me connaître. J'ai découvert au gré des conversations qu'il connaissait très bien Blondinette et il me semblait qu'il s'intéressait de près à Brunette. "Drague la mère et tu auras la fille", il n'existe pas une citation de ce style ??? ;-)))

Ensuite nous avons rejoint la piste de danse. En fait, il en existe deux, l'une pour les "jeunes" (+ de 25 ans) au rez-de-chaussée et une autre à l'étage pour les plus de 35 ans. Connaissant déjà la salle du bas et n'appréciant que modérément la musique passée par de DJ, nous montons tous à l'étage. Une série de rock est lancée pour 1/2 heure et me voila au bras de mon frérot dansant un rock endiablé. Cela m'a rappelé ma jeunesse. Nous faisions quand même piètre mine face à certains danseurs.

Nous avons beaucoup dansé et aussi bu un peu. Un homme ne cessait de me regarder au point que j'en étais gênée. J'évitais de croiser son regard. Je n'avais pas envie d'être draguée ce soir là et surtout pas dans une boite où l'on ne peut même pas échanger deux mots à moins de connaître le langage des signes.

Finalement vers 3:30 du matin et par un hasard non voulu, je me suis retrouvée seule à l'étage, Brunette étant partie se refaire une beauté.  La salle était presque vide et il ne restait que quelques danseurs dont celui qui me regardait encore. Il prend son verre sur une table et vient le poser sur petite étagère près du tabouret où j'étais assise. Il me dit "faut pas me laisser seul sur la piste !" ce à quoi je réponds, "allez-y, je vous rejoins...".

Voila, j'ai ensuite rejoint en bas la petite troupe et les ai salués avant de quitter la boite. Dans le couloir menant à la porte je croise quelques policiers qui sortent juste derrière moi. Je prends ma voiture et rejoint la route principale. Je me demande au passage si je ne me suis pas trompée de route mais je ne vois pas par où passer ailleurs qu'au centre de ces nouveaux lotissements. Un feu est vert, j'avance, me demandant si je tourne à droite ou à gauche pour rejoindre l'autoroute. Je décide de tourner à gauche lorsqu'une voiture de police arrive à mon niveau et m'oblige à stopper mon véhicule.

Quatre ou cinq policiers descendent alors du véhicule et l'un d'eux s'adresse à moi :
- Bonsoir madame, vous venez de griller un feu rouge !
- Ah bon, je suis un peu perdue et j'hésitais entre la gauche et la droite, il a du passer au rouge entre-temps.
- Vos papiers s'il vous plait
Je lui tends carte grise, assurance et permis de conduire. Il les consulte et me tend le petit carré détachable de mon attestation d'assurance que j'avais omis de remplacer. Je m'exécute immédiatement ... ben vi, moins on en dit et mieux c'est.
- Vous n'êtes jamais venue par ici ? 
- Ma fille m'a invité en boite ce soir et j'avoue que je ne connais pas du tout le coin
- En fait, nous étions derrière vous et voulions vous avertir que vous avez une veilleuse qui ne fonctionne pas à l'arrière.
- Ah bon ? Il faudra que je vois cela avec mon garagiste
- Savez-vous qu'un feu rouge c'est 6 points ?
- Non mais j'ai encore mes douze points vous savez
- Vous avez bu un peu ce soir ?
Arggggg
- Oui un peu...
- Bon, on va vous faire souffler ...
Cette fin de soirée me parait mal barrée... Il me tend le ballon et je souffle consciencieusement. Je tremble un peu car j'ai bu du vin rouge au repas et deux whisky orange dans la soirée. Ils observent la couleur du bec à la lampe de poche. Je suis dans mes petits souliers... Les points ce n’est pas le plus grave, c'est  l'amende qui  m'inquiète un peu plus. Dans ma petite tête, je me dis que le feu rouge ajouté à une alcoolémie dépassant le minimum autorisé donnerait une note salée, sachant en plus que je devrais laisser le véhicule sur place...
- C'est négatif !
- Vous voyez, je n'aurais jamais pris la route si j'avais pensé un instant ne pas être en état répondais-je avec un large sourire.
- Bon, allez-y  pour cette fois, mais soyez prudente en rentrant..
- ?!?... Merci beaucoup, je vous souhaite une excellente fin de nuit
- Bonne soirée à vous aussi, Madame, me répond t'il avec un grand sourire.

Ouffffffffffffff j'ai eu très chaud...
Je redémarre ma voiture non sans constater que mes jambes commencent à trembler sérieusement. Il a bien fallut les 40 kms pour rejoindre mon domicile avant que je ne me calme.
   
Il y a des jours comme ça où on frôle la cata ... mais où tout est bien qui finit bien.

Je me suis donc couchée vers 4:30 du  matin et devinez qui vient sonner  à 10h alors que j'émergeais à peine... Maman avec le repas de midi dans les sacs m'indiquant qu'elle a des courses à faire, qu'elle est passé chez le fleuriste réserver une plante pour le cimetière ou repose mon père et que nous devrions également aller voir le cimetière de mes grands-parents à 20km de là pour voir si tout va bien ... le top quoi ;-))) Sans compter que ma pelouse a besoin d'être tondue, que je devrais m'occuper un peu mieux de mon jardin et qu'il faudrait enlever les roses fânées  du rosier que mon père a planter il y a plus de 10 ans de cela. Elle me dit également qu'avec ce temps il serait agréable de manger dehors. Je lui réponds alors que si elle veut manger dehors pas de problème, elle nettoiera les chaises et la table pendant que je passerais à la douche.

- Ah  non ! je suis pas habillée pour ça et je n'ai pas envie de me salir
- Tant pis, on mangera dans la cuisine.
- Maman ... stp, ai-je quand même le temps de boire un café ??
- Tu déjeunes tard non ?
- Maman ! je me suis couchée à 4:30 hier soir ...
- Ah bon, tu es sortie...
- Ouiiii je suis sortie...

Une fois prête, redescendant à la cuisine, je trouve ma mère un torchon à la main en train de nettoyer le salon de jardin...

Voila... c'est tout elle ça ... mais elle est gentille quand même surtout lorsque je ne me laisse pas faire ;-)))