Ferrari_F430_Mai_2007Je n'aurais jamais imaginé, un jour, poser mes fesses dans le siège baquet d'une Ferrari F430.

Je suis arrivée à l'heure prévue au rassemblement de Ferraris. J'avais reçu un courrier m'invitant à venir récupérer mon bon pour un tour gratuit. J'ai hésité un peu, n'appréciant pas énormément les rassemblement où il y a trop de monde. Je deviens de plus en plus agoraphobe et la foule qui m'entoure me met très mal à l'aise.
Finalement, je me suis décidée, me disant que je n'aurais probablement plus jamais l'occasion de monter dans une telle voiture.
Mon tour arrive, je confie mon appareil à la personne à qui j'ai donné mon ticket, lui indiquant rapidement comment faire car je ne souhaitais pas faire attendre mon hôte.
La photo prise, je m'asseoie à l'intérieur avec l'impression de m'asseoir sur la route. Cette voiture est très large et très basse, ce qui lui donne cette tenue de route impressionnante.
L'homme assis au volant devait avoir une soixantaine d'année. Il m'accueille d'un sourire et me dit bonjour. Je le remercie de son hospitalité car il devait repartir mais a tout de même accepté de me prendre quelques minutes à son bord. Lorsque nous quittons le parking, il adresse un signe à ses amis qui l'attendaient. J'entends la voix de sa femme qui lui dit "dépêche toi..." et je me confonds d'excuses en le remerciant encore.
Nous traversons le village à faible  allure puis prenons la route. Là, une voiture devant nous roule à faible allure. Il rétrograde (les vitesses se trouvent sur une petite manette au volant), il met les gaz et me voilà collée au siège. La voiture est dépassée en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ou l'écrire. Il ralentit un peu, puis dépasse une nouvelle voiture. Je suis à nouveau collée au siège. C'est grisant. Nous arrivons face à une côte et là il accélère à nouveau. J'entends le bruit magnifique de cette superbe mécanique et nous grimpons la côte avec une facilité déconcertante. Nous faisons demi-tour et il m'indique que nous étions à 180. Il nous aura donc fallut que quelques secondes pour atteindre cette vitesse et la voiture ne bougeait pas du tout. On ne s'aperçoit de rien. C'est pas comme avec la mienne qui semble se désosser lorsque je vais un peu vite ;-).

Cet homme est très sympathique. Il me confit adorer les belles mécaniques depuis l'age de 15 ans. Nous échangeons des souvenirs de l'époque des R8 Gordini que j'ai bien connue aussi. Nous rentrons sagement non sans se refaire une petite accélération très grisante.

Le conducteur me dit que c'est sa troisième Ferrari, qu'il est passionné et ça se voit. Il conduit très bien mais me dit aussi que cette voiture corrige tous les écarts de conduite.

Voila, j'aurais souhaité que ce petit tour dure bien plus longtemps et même qu'on me confit le volant quelques secondes pour que j'apprécie par moi-même J'avoue que j'adore les belles voitures même si je sais que jamais je ne pourrais m'en payer une ou même que j'en aurais le désir. Il y a tant d'autres choses qui passent avant une belle voiture non ?

Cela m'a rappelé lorsque mon ex-mari a mis dans mes mains une Ford Cosworth. C'était un réel plaisir lorsqu'on sent la puissance sous le capeau. Les manoeuvres dangereuses de dépassements deviennent faciles, les côtes sont avalées sans aucun soucis, sans même que la voiture montre un signe de faiblesse.

Ma voiture est essentiellement un outil de travail mais j'avoue que lorsque j'ai échangé ma vieille Renault 21 contre une Rover 45, ce fut un réel plaisir de me mettre au volant tant les sièges étaient confortables, les hauts-parleurs ne grésillaient plus et les voyants étaient tous éteinds même celui de la température moteur, ce qui n'était pas le cas de mon ancienne voiture dont je me demandais toujours si elle m'emmenerait à destination sans encombre  ;-)).

Voila un beau souvenir que je garde dans ma mémoire et j'ai inséré au début de mon texte, la seule photo que j'ai prise de cette voiture, la personne à qui j'ai confié l'appareil n'a pas du appuyer sur le bon bouton...

J'en ai donc chippé deux autres sur internet, juste pour le plaisir des yeux. Cette voiture est vraiment très belle, non ? J'ai encore du mal à imaginer que j'étais à l'intérieur de cette petite merveille.

Son prix ... entre 152 500 € (1 million de FF) et 175 500 € (1,151 millions FF)... brrrr mais si on me demandait de choisir (on peut rêver non ?) entre une parure de diamants d'une valeur équivalente, je prendrais sans aucun doute, la voiture... hé hé...

ferrari_f430_2004_01_bferrari_f430