Mercredi est un grand jour pour moi, je défends les intérêts de ma mère devant le premier président de la cour d'appel de Grenoble.
Un différent avec notre avocat sur le calcul de ses honoraires de résultats concernant le procès que nous vivons depuis 7 ans, nous a amené à saisir le batonnier de l'ordre des avocats puis le premier président suite à des conclusions qui ne nous convenaient pas.
J'ai tout préparé, minutieusement, pour organiser la défense de ma mère à qui l'avocat réclame une somme énorme à laquelle, d'après nous et certains textes que nous avons trouvés, il ne peut prétendre.

Depuis des années que je fouille sur internet, je m'aperçois que l'égalité n'est pas de mise sur le plan juridique en fonction du batonnier dont vous dépendez.
Si certains batonniers sont d'accord avec nous sur les motifs qui nous opposent à notre avocat, d'autres dans les mêmes circonstances donnent raison à l'avocat.
Pourtant il existe des jurisprudences que j'ai trouvées, qui sont précises mais cela semble passer totalement inaperçu aux yeux des juristes grenoblois.
Alors je vais essayer de faire préciser les choses par le premier président de la cour d'appel en lui posant une seule question à laquelle  il faudra qu'il nous réponde de manière précise et peut-être que cette réponse lèvera enfin le voile sur certains flous entourant la base de calcul des honoraires de résultat lorsque rien n'est précisé sur la convention.

La rétroactivité ainsi qu'un complément de rente obtenue suite à la reconnaissance d'une faute inexcusable de l'employeur entre-t'elle dans le calcul des honoraires de résultat car si c'est le cas cela signifie que, sans aucune interprétation de la convention, notre avocat peut prétendre non seulement à un pourcentage sur la rétroactivité mais aussi sur la rente reçue et cela jusqu'au décès de ma mère ?

Certaines juridictions  ne considèrent pas comme résultat les sommes que tout plaignant est en droit d'attendre en matière d'indemnisations pour un accident ou une maladie et ne font donc pas entrer ces sommes dans le cadre des résultats obtenus pas l'avocat.

Je croise les doigts pour mercredi, j'ai le trac car je suis seule face au premier président et à un avocat qui maitrise ce genre de situation. J'espère que je serais à la hauteur de la tâche qui m'est confiée et que le premier président prendra en compte mes arguments et que ma mère sera enfin libérée de ce poids qui la perturbe depuis des années.