Je rentre du spectacle que mes filles m'ont offert pour Noël, Anne Roumanoff au summum. J'ai emmené maman avec moi. Elle adore ces sorties et je ne pouvais pas faire moins que de lui faire plaisir même si j'aurais préféré une présence masculine à mes côtés. Mes filles l'espéraient pour moi depuis Noël en me disant "on t'as offert deux entrées, on sait jamais, d'ici le mois d'avril, tu trouveras quelqu'un de bien pour t'y accompagner"... Et bien non, je n'ai trouvé personne de bien SAUF maman ;-)).

Trève de plaisanterie, j'ai été agréablement surprise par sa performance. Nous avons passé une excellente soirée. Tous les sujets y sont abordés, du couple, de l'enfant, du chômage, des djeunes, de la politique et même des élections. Sarko, Ségo et tout les autres sont passés à la trappe par une poivrotte, pilier de bar.

Cela complète ma soirée de jeudi avec W. Il est arrivé une bouteille de champagne à la main pour fêter avec nous son anniversaire. Brunette a trinqué avec nous, a taquiné un peu W sur des discussions hautement philosophiques puis nous a laissés en tête à tête car elle travaille tôt le matin depuis qu'elle a arrêté ses études de psycho.

Nous avons parlé de tout et de rien, comme d'habitude, nos vies, nos soucis du moment. Il devait participer au marathon d'Annecy mais a du renoncer à cause d'une tendinite au talon qui le fait beaucoup souffrir et a altérer son entrainement. Nous avions tous les deux besoin de ce moment que je qualifie toujours de merveilleux pour moi. Il m'a avoué dans un mail aujoud'hui que cette soirée lui avait fait beaucoup de bien. Idem ;-)

Cette amitié masculine, sincère et non intéressée m'est très précieuse et j'espère qu'elle durera très longtemps...Je me sens ressourcée et à nouveau confiante dans ce que je suis.