pp"Et maintenant ça suffit ! Suffit de se poser mille questions qui empêchent de vivre l’instant présent. Je reprends une feuille chiffonnée au fond de la corbeille. Il y est inscrit un numéro de téléphone, j’appelle…
Il me répond, il semble heureux de m’entendre. Sa voix se fait douce au téléphone puis le silence. Je ne connais pas cet homme, je ne connais rien de lui et ce silence me surprend.
C’est alors que j’entends trois petites notes de musique, il me dit “ tu entends ? ” et la musique prend corps entre ses doigts que j’imagine danser sur les touches. Mon regard se pose sur la brillance de la rondelle de citron qui flotte dans le verre que je me suis servi.
La musique continue, je ne dis plus rien, j’écoute. Il joue pour moi et j’adore ça. Je me prend à aimer cet homme, comme ça, bêtement, parce qu’il joue pour moi… Les notes raisonnent dans le mobile comme dans une cathédrale ce qui donne une résonance particulière à ce moment unique que je n’ai jamais vécu auparavant. "

Textes écrit selon la dernière consigne de paroles plurielles.

Je rajouterais simplement..."si j'avais su... j'aurais laissé le papier dans la corbeille..."