Je me suis aperçu que j'avais loupé un épisode, datant du 09/04, le voici, écrit le 16 avril.

Un petit restaurant sympathique sur les bords du Rhône. Je suis à Vienne avec X. Il est grand, souriant, agréable. Nous passons un excellent moment. Il est intéressant et ce moment me ravie. Il a de l'humour, m'écoute beaucoup, répond à mes questions... je suis d'une nature très curieuse. Il a l'air de passer aussi un bon moment.
Nous quittons le restaurant et je fais une petite gratouille sour le museau au chien de la propriétaire. Il me dit qu'il est jaloux, pourquoi le chien et pas lui ? Nous sortons en riant et rejoignons la voiture. Il me dit que je conduis comme un homme, je lui répond "pourquoi pas comme une blonde ?".
Il a un impératif de travail et nous roulons en direction de chez lui. Il me demande de poser ma main dans la sienne. Je m'exécute mais en même temps je me sens un peu génée. Il me demande alors ce que je ressens. Je lui répond qu'il me faut plus de temps pour que la sensation soit plus forte mais que je suis habituellement très sensible au toucher. Il sourit et je repose ma main sur le volant. Nous nous arrêtons devant chez lui, il me demande si j'ai un tablier chez moi et me propose de cuisiner pour moi vendredi dans ma cuisine car ses déplacements l'oblige trop souvent à manger dans des restaurants.  J'accepte  volontier. Il me donne rendez-vous pour vendredi 18:30.
Je ne le reverrais jamais plus...

Voila. La parenthèse est refermée...définitivement