A 17 h, je n'avais toujours pas de nouvelles. Sachant qu'il ne suffit que d'une seconde pour s'excuser au tel, j'ai appelé celui qui devait être mon galant ce soir pour lui indiquer, sur un message,  que je considérai la soirée comme annulée.
femme_tel
Je me sens un peu comme Pérette et son pot au lait, bien qu'il m'ait rappelé plus tard pour me dire qu'il avait un gros soucis. "Alors, on fait quoi ?". "Je ne sais pas, tu as envie qu'on se revoit ?". "Ecoute, c'est simple, si je n'avais pas envie qu'on se revoit, j'aurais décliné ton invitation pour aujourd'hui" "J'ai envie, mais il faut que je règle mon problème" "Sentimental ?" Pfff je me fais des films du genre, il avait besoin d'une présence parce qu'il s'est fait larguer et que maintenant elle lui dit qu'elle revient... "Non, du tout, mais tu ne pourras rien pour moi".  "Je n'ai pas la prétention ni l'envie de résoudre ton problème, tu es assez grand pour cela". "On se rappelle oK ? " "OK".

Et voilà ma soirée, super soirée téléphone...

Pffff les hommes ont toujours des problèmes plus importants que nous à résoudre... Je me demande comment ils font ;-)))

Vous êtes déçus pas vrai ? Pas autant que moi.
Mais j'avoue que je m'y attendais un peu... mon sixième sens ? 

Sur ce je vais me plonger dans "Da Vinci code", j'ai très envie de découvrir la fin, il doit me rester une centaine de pages et je vais me faire plaisir.