imagesJe viens d'entrer en contact avec un homme sur mitic (la faute est volontaire ;-))

Un premier contact par chat puis un contact téléphonique. Il est de 7 ans mon cadet. Ca me dérange ? Oui et non... En fait, je ne sais pas.
Le contact téléphonique était intéressant. Il a une voix douce et agréable. Il m'a fait parvenir deux photos sur lesquelles il est en costard/cravate. J'aime pas trop et je le lui ai dit au tél. Je lui ai demandé aussi ses penchants politiques, je suis à gauche, il est plutôt à droite. Il m'a dit que cela ne pouvait que générer un échange intéressant mais, moi, ça me dérange un peu et me rappelle mon premier mariage avec un homme totalement à droite. Je lui ai dit que j'étais née d'un père ouvrier, lui aussi m'a t'il dit. Alors pourquoi ce penchant à droite ? Je lui ai exprimé mes motivations, les actionnaires rois au détriment des travailleurs et des comptables comme moi, les bonus pour les cadres qui parvenaient à couper le maximum de tête, à diminuer le nombre de personnes dans les services, à augmenter par n'importe quel moyen la productivité. Cela me dérange beaucoup, cet état d'esprit qui s'impose à nous et que nous devons combattre.

Il m'a aussi demandé si je conserverais mes cheveux longs. La question m'a surprise mais je sais aussi combien certains hommes sont attachés à une certaine féminité de la femme. Je le comprends puisque je suis moi-même attachée à une certaine masculinité de l'homme. D'ailleurs, je ne me suis pas génée pour lui dire que son allure costard/cravate me dérangeait un peu. Il s'est empressé de me dire qu'à l'instant où il me téléphonait, il était en jean sweat et que c'était là son habillement habituel près à venir m'aider à tondre ma pelouse cet après midi... hmm amusant ;-)  sauf que...ma tondeuse est en panne et celle de mon frère, à qui je viens de demander de me prêter la sienne, aussi...

Je reste très farouche dans ce type de relation assez superficielle somme toute. Je lui ai proposé de nous rencontrer vendredi prochain, à midi. Il m'a indiqué que lui était près à me voir aujourd'hui ou demain. Pour moi c'est trop rapide, j'ai besoin de digérer calmement les choses.

Un bon point pour lui, il joue du piano depuis quinze ans et vient de faire l'acquisition de l'instrument. Mon rêve, savoir jouer du piano. Il m'a proposé une soirée avec un bon vin et qu'il jouerait du piano pour moi. Le top non ? 

Il est consultant en management ... Je me suis bien gardée de lui dire que c'était justement la formation que j'avais demandée et qu'on venait de me la refuser parce que, soit disant, je n'avais pas le bon profil.

C'est un peu perturbant, amusant, grisant ... ce type de rencontre. J'aime aller vers l'inconnu et en même temps ça me sert le ventre. Il faut que je me fasse violence pour accepter un invitation ou la proposer. Mais je suis ainsi, c'est une manière pour moi de combattre ma timidité, de m'affirmer, de me préparer à une déception éventuelle aussi. C'est difficile à vivre une déception, surtout la peur de décevoir. J'ai été belle, à ce qu'on m'a dit, je ne le suis plus, à ce que je me dis et avec l'age, cette situtation, cette prise de conscience que l'on peut décevoir et difficile à vivre mais il faut que je me l'approprie. C'est ainsi. La beauté est ephémère et, passé un certain age,  il faut rechercher et mettre en valeur sa beauté intérieure.

J'ai un peu peur de moi-même et de mes faiblesses dans ce type de rencontre. Je suis entière dans mes relations, aussi bien avec des amis, qu'avec des amants. Je donne tout mais j'attends tout aussi en retour.