Mariage2La journée a commencé comme d'habitude avec la lecture de mes mails. J'en laisse certains en non lus pour plus tard. Je m'affaire aux dossiers en cours et notamment à des statistiques que je dois terminer pour la Direction Financière. La matinée se passe. Je relance une collègue, Sandra,  du service informatique pour lui demander où en est le fichier qu'elle doit me fournir et lui précise au passage que je souhaite qu'elle rajoute une information à son extraction. Elle me répond par mail et me pose une question à laquelle je n'ai pas le temps de répondre dans l'immédiat et je laisse le mail en attente pour l'après-midi.

Après un petit repas frugal au restaurant d'entreprise, je réintègre mon bureau et m'installe devant mon micro avec un beau morceau de gâteau au noix que ma collègue, Marine, a eu la bonne idée d'apporter.  Je me remets à la lecture de mes mails. Sandra informe toute la direction, tous les comptables de sites ainsi que les contrôleurs de gestion que tout le service informatique est en réunion cet après-midi et donc non joignable. Elle  nous donne un numéro d'urgence en cas de soucis informatiques.

Voyant ce mail, je me rappelle que je lui devais une réponse, ce que je m'empresse de faire avant de passer à autre chose.

Quelques minutes plus tard, une autre collègue de la Direction, mon amie intime et préférée, Nathalie, m'appelle. Elle est saisie d'un fou rire et m'indique qu'elle n'a rien compris au mail qu'elle vient de recevoir de ma part. Je reprends mon envoi et constate avec effarement que j'ai répondu à Sandra avec l'historique de son dernier mail, celui où 300 personnes étaient en info. Nathalie ne manque pas de se foutre de moi et j'entends derrière elle,  quelques collègues que je connais bien aussi participer à une description précise de la couleur de mes cheveux et s'esclaffer. Ils étaient également tous destinataires du mail en question.

Après plusieurs autres coups de fils et mails de personnes qui m'interrogent, je décide de faire un mail d'excuses en arrosant à nouveau tout le monde et en ne manquant pas de rajouter une touche d'humour. "Désolé, j'ai fait une petite erreur de renvoi, il m'arrive d'être un peu blonde quelquefois...cdlt Christine".

C'est là qu'on distingue clairement les coinçés du c... qui n'ont aucun humour et les autres. Heureument dans les réponses que j'ai reçues, une seule disait sèchement "Vous auriez du rajouter encore d'autres personnes à la liste !" signé et sans salutations. Je lui ai répondu de manière très officielle avec ma signature en 10 lignes + Tel  et fax que si j'avais répondu à tous c'était justement pour éviter les mails et appels téléphoniques inutiles.

Je dois dire que j'ai passé un excellent après-midi , reçus de nombreux coups de téléphone de personnes écroulées de rire et cela fait un bien fou et même d'anciens collègues de la compta dont je n'avais pas de nouvelles depuis longtemps.

Voila comment une petite erreur de ma part a déclanché un fou rire général au sein d'une profession qui malheureusement ne rigole pas tous les jours  ;-)  A refaire ;-)))