prairieJe suis heureuse, il fait beau et je me ballade avec maman. Nous jouons à cache cache entre les bois et les champs. J'adore courir le nez au vent.  Je me faufile derrière quelques arbres lorsque j'aperçois une forme qui bouge dans la prairie.  Mais quel est donc cet animal qui guette avec ce regard glacial ? Il est bizarre. Il semble énorme et pas commode. Finalement je suis bien derrière ces arbres, il ne me verra pas. Il ne faut pas que je bouge, ne pas faire de bruit, ne plus respirer, attendre, le surveiller.

Il est à quelques foulées de moi mais il ne semble pas m’avoir aperçue. J’espère qu’il ne va pas me flairer. Il lève la tête de temps en temps et regarde autour de lui. Il semble méfiant.

Je ne sais pas où est ma mère, elle est partie plus loin et je ne la vois plus. Je vais attendre, elle va venir me chercher, me protéger de cet animal bizarre. Il ne bouge presque pas. Il est peut-être gentil finalement, il ne me veut peut-être pas de mal ?

Soudain son regard se tourne vers les arbres où je suis cachée. Il bouge la tête dans tous les sens comme s’il cherchait quelque chose. M’a-t-il vue ? M’a-t-il sentie ? La peur me sert les entrailles, je recule et marche sur une brindille qui craque sous mon poids. Je le vois se lever brusquement, se saisir d’une énorme branche noire avec ses pâtes avant et un bruit énorme m’éclate les tympans, tout se brouille dans ma tête,  je ne sais pas où est ma mère, je l’appelle mais elle ne répond pas, je m’écroule au sol,  l’herbe devient grise, puis noire, je ne vois plus rien mais je perçois des sons au loin. L’animal hurle, je ne comprends pas ce qu’il se passe. Un liquide chaud coule sur mes yeux, il me semble entendre l'appel de ma mère au loin puis un autre claquement. Les cris de l’animal se font de plus en plus forts, j'ai mal... j'essais de me relever pour partir en courant mais n'arrive plus a bouger, ma tête chavire, j'appelle maman puis je n'entends plus rien, ne voit plus rien...

« Hé, les gars, venez voir, je les ai eues !!!! Deux super belles biches, les bougresses, je les ai bien mystifiée... Allez ça s'arrose !!!  »

La chasse est ouverte, donner vous du plaisir ! Mon père était chasseur et nos discussions à ce sujet étaient de loin les plus houlleuses. Comment peut-on poser son viseur sur un tel animal autrement que pour le photographier ?

biche