Cliquez sur l'image pour me retrouver chez "Paroles Plurielles"
avec toutes les autres compositions autour de cette image
et du thème "je ne l'aime pas mais tant pis".

silenceTwoJe ne l’aime pas mais tant pis…

Il m’a dit qu’un jour il deviendrait le plus grand  de tous les contrebassistes et il a réussi. C’est vrai qu’il joue extraordinairement bien de cet instrument, c’est vrai qu’il est capable de transporter des foules, leurs regards restant figés sur ses doigts, ses mains qui se promènent sur les cordes. Et puis il se saisie de l’archet et la caresse. Elle lui répond comme dans un gémissement de bonheur qui nous arrache un frisson. Lorsqu’il joue, il fait corps avec sa contrebasse, il l'effleure, il la taquine de ses doigts agiles et elle lui répond dans une mélodie renversante. Elle lui obéit au doigt et à l’œil, elle est soumise à cet homme qui fait ce qu’il veut, obtient d’elle tous les sons même les plus incroyables. Lorsqu’il est avec elle, il est hors du temps, hors du monde, ne voit plus la foule silencieuse qui l’entoure, ne me voit plus. Ils ne sont plus qu’un sur cette scène où je les observe. Il se donne à elle, elle se donne à lui. Je n’existe plus…Il est beau lorsqu’il est avec elle, il rayonne.

Non, décidemment, je n’aime pas cette contrebasse, sa maîtresse, son amante…

Christine