Amour d'une mère

amou_d_une_mereCe soir, j'ai volontairement organisé une soirée avec brunette qui finissait ses cours à 19 heures et blondinette qui avait sa journée de congés. Depuis quelques jours je sentais la tension monter entre blondinette, brunette et moi, leur pauvre mère ;-). Difficile à gérer ces relations épisodiques !

Nous avons chacune notre travail, brunette à la fac, blondinette derrière son bar ("qu'elle adore"...je cite) et moi au bureau. Nous nous croisons, nous nous apercevons mais n'avons plus réellement le temps de nous poser pour discutailler (discuter et tailler ... des costards ... nannn jamais ! ) tant nos horaires sont décalés. Pourtant ces petites discussions faites de bric et de broc me semblent aujourd'hui très importantes pour...garder le contact, ne pas trop s'éloigner chacune dans notre monde.

Nous sommes donc allées au resto, toutes les trois, sans hommes,  ni copains, ni amis, ni famille. Finalement nous avions besoin de nous retrouver avec nos secrets.
La soirée s'est très bien passée. Il semble que blondinette soit mieux lorsqu'elle est seule avec nous plutôt que lorsque son copain rode dans les parages. Comme si elle était dans son monde à lui et plus dans le notre, comme si, tous les deux, avait tissé une bulle que nous ne pouvons voir que de l'extérieur.

J'étais comblée de voir mes filles discuter et rire ensemble. Il semble que nous étions seules dans ce restaurant et à aucun moment je ne leur ai demandé de parler moins fort. J'avais envie aussi de ne pas voir les autres, ceux qu'éventuellement nous dérangions avec nos fous rires. Brunette en attrapa un hoquet dont elle ne pu se débarasser malgré toutes les techniques connues. Elles trouvèrent même le serveur tellement mignon qu'elles lui laissèrent 3 euros de pourboire. Lorsqu'on est serveuse comme blondinette, on sait ce que c'est, et le plaisir que l'on a à voir que le client est reconnaissant.

Je suis heureuse, car ces quelques heures passée avec blondinette m'ont permis tout de même de glisser quelques "idées force" comme on dit dans le jargon de la communication et notamment sur le fait que je sais qu'elle "fume" de tant en tant (comme beaucoup de jeunes de son age...sic ! Est-ce une excuse ? ) et que cela me contrarie énormément. Je pense qu'elle a compris le message, une mère voit ces choses là sans même avoir à demander. Il y a des regards qui ne trompent pas. Mais ce soir tout allait bien dans son regard et cela m'a rassurée. Il n'est pas toujours facile pour une mère de faire passer des messages mais elle sait que je sais maintenant et je sais aussi qu'elle n'aime pas me faire de la peine. C'est ma seule véritable force  et j'espère qu'elle sera suffisante.

Je crois que j'ai eu une bonne idée ... de dire à mes filles que je les aime autant l'une que l'autre même si je n'ai pas toujours le temps de le leur dire. Blondinette est regonflée à bloc comme si elle était rassurée, comme si elle en avait douté...
Ce n'est pas facile d'élever seule deux enfants mais c'est encore plus difficile de gérer deux adultes en dehors de la crainte d'un père trop éloigné.

J'ai eu droit à un énorme bisou de remerciement pendant que nous regagnions à pied notre voiture, les fous rires étant toujours de mise en voyant passer devant nous une troupe de jeunes filles souriantes courant avec une pizza à la main, suivies de près par deux jeunes garçons essoufflés leur criant qu'ils voulaient aussi leur part, s'excusant poliment de nous bousculer un peu au passage. J'étais  heureuse d'avoir à mes côtés les deux êtres les plus chers à mon coeur. 

ycoeur86