CAG5W5MP

Elle s'allonge sous ses draps de satin blanc, la chaleur humide de la chambre fait perler sur sa peau de fines gouttelettes irisant le galbe de son corps. Elle ne l'attendait pas ce soir, mais elle l'a entendu, elle sait qu'il est là, qu'il s'approche d'elle, imperceptiblement. Il est tout près, il la frôle comme pour lui faire simplement ressentir sa présence. Elle ne dit rien, elle attend, excitée à l'idée de la rencontre de leur deux corps. Elle ressent son envie, son désir de la toucher, de poser son corps sur le sien, sur sa peau si douce. Elle sait que la rencontre est maintenant toute proche dans la pénombre de cette nuit d'été. Qu'attend t'il ? Ou est t'il ? Elle ne le voit pas dans le noir et le cherche, l'écoute mais rien, le silence. Et puis tout à coup il apparaît et tout son être frémit à ce contact. Elle sent qu'il va la pénétrer alors elle frappe fort ...le moustique est mort.


Voilà, pour faire oublier la tristesse de mon message d'hier. Texte ecrit selon la consigne 29 de coumarine sur son très interressant site  Paroles plurielles. Allez y faire un tour, certains textes valent vraiment le détour.

Et puis, pour vous changer les idées, si vous aimez les contrepèteries et que vous avez beaucoup de temps devant vous, je vous conseille vivement de lire "Le banquet des fraudeurs" écrit par un ami très cher, sur le blog du Garde-Mots, c'est un travail d'artiste.