Robert_MerleJ'ai lu un livre, il y a dejà pas mal de temps, un livre qui m'a marquée et auquel je pense souvent lorsque je vois des guerres.

Ce livre raconte l'histoire d'un jeune homme allemand. Un jeune tout ce qu'il y a de normal si ce n'est un père très stricte qui lui apprend que l'ordre est l'ordre, que les règles sont les règles, que la vie n'est que discipline.

Ce jeune homme, qui parle à la première personne dans le livre,  décide un jour de s'engager dans l'armée d'Hitler. Le lecteur suit pas à pas l'enrolement de Rudolf Lang (qui n'est autre que Rudolf Höss, Le commandant d'Auschwitz), ses sentiments, ses émotions jusqu'à ce qu'il devienne la fierté de son pays. Il est dans l'armée, il est SS de l'armée d'Hitler. Il monte en grade car il obéit aux ordres, il est un exemple de discipline, il fait ce qu'on lui demande de faire sans se poser de questions... Il a sa bible et sa bible ce sont les ordres. Il ne peut y déroger, c'est ainsi, c'est la règle, c'est son devoir.

Il vit une petite vie tranquille d'homme marié avec des enfants, à côté d'un camp sinistrement connu aujourd'hui. Il fait du chiffre, il obéit toujours à ses chefs, Hitler, Himmler... Il fait du mieux qu'il peut. Le rendement doit être "augmenté", il trouve les moyens pour cela. Il tue chaque jour des milliers de personnes (8000 était son objectif) et il rentre le soir chez lui avec la satisfaction du devoir accompli. Il embrasse sa femme et ses enfants et se met à table comme tout homme normal. Il est le plus "fort", on le couvre de félicitations. Son camp a le meilleur rendement...Il va sûrement être promu... Sa femme ne sait rien ou si peu, ses enfants ne savent rien. Ils voient rentrer le soir  un père "normal" et un mari "normal", qui les embrassent tendrement et qui leur explique que l'odeur vient de l'usine dans laquelle il est le grand chef et que c'est pour cela, grace à cela qu'ils sont riches, qu'ils vivent bien dans une belle maison (à deux pas de l'enfer...)

Et puis viens la défaite. Il est arrêté... comment cela se peut-il ? Il n'a fait que son devoir de militaire ?

Et puis Himmler se suicide...Son chef vénéré, celui en qui il a cru toute sa vie comme en un être suprême, s'est donné la mort et là il constate toute l'ampleur du massacre. Il réalise, devant les mots du juge, qu'il a tué des personnes, des gens, des êtres vivants...

Livre très dur écrit par Robert Merle qui n'était autre que le professseur de Français de ma prof de français au lycée. J'ai aimé ce livre, je ne peux dire réellement pourquoi. Peut-être parcequ'il montre qu'on peut devenir des monstres lorsque le milieu y est propice, lorsqu'on baigne dedans car comme le dirait une personne que j'aime beaucoup "on échappe pas à sa culture" mais ça fait peur, très peur.