La réponse au commentaire d' Alainx sur le précédent message se trouve dans le journal dont je copie à nouveau un extrait. En fait la tuberculose tuait beaucoup de personnes mêmes très jeunes. Pour la petite histoire concernant celle qui aurait du être la belle-soeur de mon grand-père je vous attends au bas du message, car c'est une très belle histoire, très triste aussi.

" La maladie (tuberculose) de ma pauvre mère s’aggravait de plus en plus. Mon père avait des lopins de terre de mes aïeux. Il fut obligé de les vendre un par un pour alimenter ma mère. Tour fut perdu, ma mère partit pour toujours et la maison se décomposa complètement.

Mon père travaillait avec un marchant de mules. Il gagnait 5 réales de jour comme de nuit parce qu’il devait dormir dans l’écurie pour garder les bêtes. A la maison, il restait ma sœur Ana, mon frère Lazare, ma sœur Josépha et ma sœur Mathilde qui elle, travaillait. Mais elle fut obligée de quitter ce travail parce qu’elle fit une dépression, à se savoir sans la chaleur et l’affection de sa mère, et 6 mois après elle s’en alla lui tenir compagnie.

Ce fut le deuxième coup du sort et la maison se dépouilla de tout.

Les voisines nous dirent de brûler tout ce qu’il y avait dans la maison. Un jour, mes sœurs aînées sortirent tous les meubles et ustensiles. Elles en firent un tas et y mirent le feu. La maison se dénuda, maintenant il fallait dormir sur le sol comme des bêtes.

Ma belle-mère qui ne l’était encore pas, su que j’avais été malade en ne mangeant que des oranges. Elle connaissait la vie que je menais et avec beaucoup de charité, elle me fit apporter un lapin dépecé avec une miche de pain, le tout dans un cabas et c’est ma future belle sœur qui se chargea de me le faire parvenir. La pauvre mourut quelques temps après de la tuberculose. "

Causes et facteurs de risque
La bactérie responsable de la tuberculose humaine est le bacille de Koch (Mycobacterium tuberculosis) appartenant à la famille des mycobactéries.
La tuberculose représente un problème majeur de santé publique dans les pays pauvres (Asie, Amérique du Sud, Afrique).Les facteurs de risque de la maladie sont bien identifiés : alcoolisme, dénutrition, déficit immunitaire lié à une maladie (infection à VIH, cancers) ou à un traitement (chimiothérapie). La maladie survient tout particulièrement dans les milieux sociaux défavorisés (sans-logis, toxicomanes, détenus).

Voici un petit complément à l'histoire racontée par mon grand-père. C'est ma grand-mère, la soeur de cette jeune fille décédée, qui l'avait raconté à ma mère qui elle-même me l'a raconté. Cette toute jeune belle-soeur dont parle mon grand-père avait un amoureux. Celui-ci ne se consola jamais de la mort de sa fiancée. Il continua durant 5 années à rendre visite à celle qui aurait du être sa belle-famille. C'est mon arrière grand-mère qui dit à Lazare (c'était son prénom) de se trouver une femme, de refaire sa vie et d'essayer d'oublier. Je n'imaginais pas à cette époque que les hommes pouvaient être aussi romantiques, surtout dans les circonstances dans lesquelles il vivaient.

l'amour, le vrai, existe donc vraiment ? ;-))