Quelle belle journée ! Les températures clémentes accompagnées d'un soleil radieux me font renaître à la vie. Les primeveres jonchent la pelouse à côté des violettes et des coucous. Il faut dire que j'ai la chance inouïe de travailler dans un centre où deux grandes constructions modernes n'ont pas suffit à ternir le paysage. Mon bâtiment est entouré d'une pelouse plantée d'arbres immenses qui n'ont pas été coupés lors des travaux. Un saule pleureur doit avoir plus de 70 ans. C'est un site très agréable et il est même possible lorsqu'on a terminé le repas à la cantine (oupsss pardon...restaurant d'entreprise, ça fait mieux...) de se prélasser sur un banc au soleil.

Je me sens vraiment bien dans ce contexte. L'ambiance au bureau est très agréable bien qu'on assiste à quelques coups de gueules quelquefois qui animent un peu sans pour autant ternir la bonne humeur qui reigne actuellement au sein de la Direction.

Je réalise aussi que j'ai de la chance d'avoir ce travail qui me plait. Je suis responsable du pôle technique au sein de la comptabilité fournisseurs d'un grand groupe et le travail ne manque pas pour ceux qui se sont, comme moi, investis dans les nouveaux outils. Mes chefs (je les mets au pluriel car ils sont au moins deux) m'appellent souvent pour les dépanner lorsqu'ils sont empétrés dans leur "clavier" mais surtout pour leur sortir des stats à la "mort moi le n..." qui me font plancher comme une débile sur des fichiers de plus de 600 000 lignes avec les moyens du bord...biensûr.

Mon travail consiste surtout à vérifier la bonne intégrations des flux informatiques avec une équipe de deux personnes. Cela inclus aussi les projets sur les nouvelles méthodes d'enregistrement des factures et notamment la LAD (lecture automatique de document) qui est une méthode de  numérisation des factures à l'aide d'un scan et d'un logiciel spécifique qui récupère les données principales et la dématérialistation fiscale qui permet la suppression du document papier. Tout passe par une société que l'on appelle tiers de confiance et qui stocke, sur un site internet, les images des factures envoyées par flux informatisés. La GED, numérisation des factures et saisies manuelles à partir des images, fait aussi partie de mes projets.

L'objectif, biensûr, reste la productivité et la réduction des coût d'archivages des documents. Je suis consciente du problème qui se pose concernant la suppression d'un certains nombres de postes suite à la mise en place de ces nouveaux systèmes mais si nous ne sommes pas performants, d'autres sociétés le sont à notre place et le risque de délocalisation est réel. Nous sommes passé à deux doigts de la Roumanie grâce, je cite notre Directeur, "à notre excellence"... Un nouveau mot à retenir ;-). Nous nous devons d'être "excellents" si nous ne voulons pas nous retrouver en Asie, en Inde ou ailleurs...Merci la mondialisation ;-).

A part cela, que dire de plus. Mes filles s'assument, nous nous croisons et prenons même le temps d'échanger quelques mots. La plupart du temps, je suis seule car elles ont leurs amis et je suis loin d'être une mère envahissante. Il  leur arrive d'ailleurs de me reprocher de ne pas les appeler trois fois par jour... Le téléphone c'est pas mon truc ...

Biensûr, W n'a toujours pas quitté mon esprit mais finalement je n'en suis pas malheureuse et bien au contraire. Je me dis qu'avoir la chance de ressentir autant d'amour et de désir à mon age (48) c'est un cadeau. Alors je le prends comme tel et je reste avec mes sentiments au fond de moi. Ils me donnent chaque jour l'impression d'être vivante même si je ne peux pas les exprimer pleinement. Tant pis, qu'y puis-je ? Laisser le temps au temps et éviter de m'apitoyer sur mon sort. Les choses se tasseront d'elles mêmes, doucement, tranquillement...pas la peine de s'affoler. Prenons les bons moments lorsqu'ils se présentent...ils sont tellement rares.